chasser le naturel



Virgílio Ferreira

dimanche 29 avril 2012

pour une bourrasque


Dans son logement,
à l'entrée de l'écubier,
l'ancre lourde de la barge
lège et amarrée,
pour une bourrasque,
oscille sur son axe ...

A chaque butée
un son sourd résonne.

Horloge comtoise
sur le canal de l'Ourcq.

4 commentaires:

  1. Ne serait-ce pas l'ancre qui amarre Paris à la Seine. Sans elle notre capitale ne prtirait-elle pas à la dérive ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons Jeanmi, avec tous ces méandres aval, amont, comment la nef parigote pourrait rejoindre la mer.
      Elle s'est échouée à la première plage accueillante pour devenir une cité intemporelle de plus !

      ;-)

      Supprimer