chasser le naturel



Virgílio Ferreira

lundi 26 mars 2012

un air de Méditerranée



Hier matin, première randonnette en culottes courtes, en Picardie méridionale, dans le massif forestier de la foret domaniale d'Ermenonville, au départ de la cabane Chaalis, 49° 9' 8" N - 2° 38' 18" E, pour un circuit d'une dizaine de bornes sur l'ossature d'un tracé intitulé "un air de Méditerranée".

Oué, un air de Méditerranée ... Les aménageurs de l'espace public n'ont pas plus de moyens que dans le privé, faut être porteur... Décrire son pays autrement que par la comparaison ne semble pas envisageable ; le grand public est-il trop inculte ?


Bref, il y avait des piafs en cette matinée ensoleillée et nimbée d'une légère nébulosité, au lever de l'astre. Une grande partie de la balade projetée se faisait dans la pineraie de pins sylvestres, là où c'était infesté de pouillots véloces chanteurs et où plusieurs couples de pics épeiches n'avaient de cesse de batifoler en se poursuivant dans des sillages de babils, en se chamaillant pour le tracé des territoires et tambourinant efficacement.

L'avantage de tout ce ramdam aviaire, c'est que ça couvrait le bruit des aéroplanes chargés d'écocitoyens en partance pour la miroise en lodge et de salafistes létalistes rejoignant des camps pachtounes, alors que les fragrances résinées assaillaient nos évents charmés.

En lisière des espaces ouverts, les pouillots fitis dégoulinaient ...

4 commentaires:

  1. là je ne peux qu'approuver et savourer et trouver des petites ressemblances avec mon menu séjour à l'orée des bois, dunes et prés où les chants m'accompagnaient, la température en moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Ah !
      Bienvenue au club des culottes courtes !
      ;-)

      Supprimer
  2. Les pins sylvestres avec leur air matou sont bien aimés des oiseaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben tu parles avec une écorce bien croûtée sur le fût, des branches qui désquament et des cônes complexes : un refuge à protéines !!

      Supprimer