chasser le naturel



Virgílio Ferreira

mercredi 23 novembre 2011

tu m'appelleras Calidris alba !



La Lette Blanche est une plage océane, blonde, la plus proche de Léon, Marensin, Landes ... L'atteindre nécessite d'avoir les sens affûtés, éveillés car avant de rejoindre le golfe de Gascogne lui-même, il faut franchir la lette (dune blanche) et tous ses charmes.

Dans l'aine déventée de la dune, où se terrent les fragrances les plus terribles, chardonnerets et verdiers au crépuscule du soir, rejoignent leur dortoir

Bien avant la cime de la dune, les grondements sourds des rouleaux de l'océan qui se brise, atteignent enclumes et étriers, alors que dans mon dos passe le busard saint-Martin en inspection de terrain ...

Si les vagues ont épuisé leur fougue véhémente, il est possible de se baigner dans le plus simple appareil, tout en restant vigilant quant au perfide courant de baïne, qui saurait en moins de temps qu'il n'en faut, nous mener là où plongent les plus fous de Bassan, et de passage ..

Il est alors un intense plaisir que de se laisser ramener par une bonne  vague, jusqu'au plus près de l'estran, à moins de trois mètres, mètre par mètre, jusqu'aux bécasseaux sanderling qui sondent le sable juste rafraîchi sans exprimer la moindre inquiétude, contrairement aux mouettes, à l'arrivée d'un quintal qui prend ses désirs pour des réalités et y arrive un peu plus tard..

Au sec, accroupi à la fin de course des vagues, je réussis à ce que les bécasseaux  m'approchent à moins d'un mètre; l'un d'eux écarte les ailes de son corps et les relève en les faisant se rejoindre, tout en me susurrant : "tu m'appelleras Calidris alba !".



Contradiction improbable...






22 septembre 2002

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire